Rouleau Makemono  Epoque Meiji (1868-1912)..
 
Shunga, 12 estampes Japonaise érotiques .
 
Rare par ses grandes dimensions: 540 cm x 29 cm sur soie.
 
Parfait état de conservation, quelques usures d'usage, pour ce magnifique rouleau Epoque Meiji (1868-1912).
Shunga estampes japonaise peintes sur soie 10 représentation de scènes érotiques et deux représentations extrêmes.(photos sur demande) Le prix est en conséquence.
Shunga, peinture érotique japonaise.
 

Entre la fin du 17eme siècle et la fin du 19eme siècle, des artistes japonais se sont adonnés à cet art du Shunga, évitant la censure malgré leurs aspects explicites. Au Japon, ces œuvres picturales coquines étaient choses communes et parfois même étaient offertes avec la dot d’une jeune mariée.

Même si à ce moment de l’histoire l’Europe était puritaine et se gardait bien de dépeindre ces jeux érotiques et amoureux, le Japon était, semble-t-il, plus libéré. Des maîtres Shunga comme Hihikawa Moronobu (mort en 1694), Kitagawa Utamaro (mort en 1806) ou encore Katsushika Hokusai (1760-1849) exerçaient leur art érotique au sein de l’école artistique dite du Kano.

Même si ces Shunga furent interdites en 1722 au Japon, elles ne furent jamais complètement supprimées et ne furent jamais censurées, non plus. Elles font parties intégrantes de l’histoire de l’art japonais et participaient même,  à la propagation de valeurs assez avant-gardistes sur le plaisir, voire même, le plaisir féminin.

D’ailleurs certaines des ces œuvres étaient dirigées à un public uniquement féminin et faisaient partis de leur apprentissage des choses de l’amour.

Il a fallu attendre la fin du 19eme et début du 20eme siècle, pour ces images érotiques deviennent taboues au Japon. 

Rouleau Makemono Epoque Meiji (1868-1912).. Shunga, 12 estampes Japonaise

3 000,00 €Prix
    • Echelonnement sur demande.
    • Satisfait ou remboursé c'est notre devise.
    • Retour sous 15 Jours dans son emballage d'origine à vos frais.

©2020 par ElMundodelArt. Créé avec Wix.com